Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 09:19

Dimanche, 5 Juin2016.

Culte, Église Protestante Evangélique de Longjumeau.

Vie en Chemin.

Luc 7, 11-17

Le Fils, Ramener à la vie.

11Or il se rendit le jour suivant dans une ville appelée Naïn; ses disciples et une foule nombreuse faisaient route avec lui. 12 Lorsqu'il fut près de la porte de la ville, voici qu'on portait en terre un mort, fils unique de sa mère, qui était veuve et il y avait avec elle une foule considérable de la ville. 13 Le Seigneur la vit, eut compassion d'elle et lui dit Ne pleure pas. 14 Il s'approcha et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit, Jeune homme, je te le dis, lève-toi. 15 Et le mort s'assit et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère. 16 Tous furent saisis de crainte ils glorifiaient Dieu et disaient Un grand prophète s'est levé parmi nous, et Dieu a visité son peuple. 17 Cette parole se répandit à son sujet dans la Judée tout entière et dans tous les environs. (Nouvelle version révisé Segond Colombe 1978)

Luc

L'auteur (Lc 1.1-4)

L'Evangile de Luc est le seul à commencer par un prologue, à la manière de nombreux écrits grecs de cette époque. Il est adressé à un certain Théophile qui nous est inconnu. Le prologue du livre des Actes est dédié au même Théophile et renvoie explicitement à un premier livre. On en a conclu dès l'Eglise ancienne qu'il s'agit d'un seul ouvrage en deux parties, rédigé par le même auteur. Les études modernes ont confirmé cette opinion. La langue et la pensée des deux livres sont bien homogènes et le dessein y est continu un premier temps conduit à Jérusalem où s'accomplissent les événements décisifs pour le salut, puis la prédication rayonne à partir de Jérusalem jusqu'à Rome, la capitale du monde païen.

L'auteur se présente comme un historien qui s'est soigneusement informé avant d'exposer avec ordre les événements. Mais ce qu'il veut écrire, c'est l'histoire sainte, dans le prolongement de celle d'Israël.

Date

Pour fixer la date de composition de l'évangile, on peut observer que Luc semble avoir connu le siège et la ruine de Jérusalem survenus en l'année 70, 19.43-44; 21.20, 24. Les spécialistes actuels situent souvent la rédaction vers les années 80-90; plusieurs cependant lui attribuent une date plus ancienne.

Le livre paraît s'adresser à des chrétiens de culture grecque. Il y a de cela plusieurs indices, sa langue, ses explications sur la géographie de la Palestine, 4.31; 8.26; 23.51 et sur les usages juifs (2.23-24; 22,17), son peu d'intérêt pour les discussions sur la loi, son souci des païens.

Témoin.

Luc est agréable à lire à cause de son goût de la clarté et de son souci d'expliquer, à cause de sa sensibilité et de son art. Il aide à approcher le mystère de Jésus il montre le Fils de Dieu comme le Sauveur de tous les nations, avec une attention particulière pour les petits, les pécheurs et les païens, comme le Maître de vie avec toutes ses exigences, avec aussi son accueil et sa grâce.

Texte

Jésus guérit le serviteur d'un officier romain (7.1-10)

Jésus ressuscite le fils de la veuve de Naïn (7,11 à 17

Les Messagers de Jean-Baptiste (7,18 à 35)

Jésus à la maison de Simon le Pharisien (7,36 à 50)

Nous avons un texte transitoire, le travail de guérison et miracle en chemin pour terminer dans une maison d’un Pharisien.

Contexte

Le contexte du texte, est approche pour ouvrir la force qui porte notre texte sur une énergie évangélique de la part de notre Seigneur Jésus Sauveur par humilité guérit le serviteur d'un officier romain, et siège dans la maison du Simon le Pharisien.

Thème.

Essayons maintenant de comprendre le texte qui nous ai proposé, Luc chapitre 7 les énoncés de 11 à 17 le fils de la veuve de Naïn ramener à la vie. Sur le chemin deux cortèges, un à la rencontre des vivants pour témoigner la joie de vivre, le bonheur et la grâce en Dieu. Et un à la rencontre du cimetière l’endroit ou termine la vie sur terre, un cortège de tristesse, de douleur, de pleur, le dernier espoir de la veuve son fils, est passé dans le désespoir. A l’horizon du chemin sur la ligne droite comme précise notre texte Jésus cortège qui fait rayonner la vie l’espoir, l’énoncé 13 Le Seigneur la vit, il fut ému par elle et lui dit Ne pleure pas. Parole qui console la veuve, le geste de Jésus, touche et prononce une parole de vie comme l’énoncé 14 nous témoigne, Il s'approcha et toucha le cercueil. Ceux qui le portaient s'arrêtèrent. Il dit Jeune homme, je te l'ordonne, réveille-toi. Le mort s'assit et se mit à parler. Il le rendit à sa mère. Tous furent saisis de crainte; ils glorifiaient Dieu et disaient, Un grand prophète s'est levé parmi nous, et Dieu est intervenu en faveur de son peuple. La parole se répandit à son sujet dans la Judée tout entière et dans tous les environs, en cette parole vivifiante une nouvelle porte s’ouvre à l’horizon, et au-delà.

Vue

Une vue d’ensemble de notre texte se lit en quelques mots. Cortège de joie en chemin pour rencontrer la communauté de vie, en chemin en ville le cortège de la mort, de la souffrance, de la tristesse, des pleurs, une veuve accompagne son fils unique pour rendre ce qui appartient à la terre. Les deux cortèges s’arrêtent sur l’intervention pleine de compassion de Jésus.

La veuve.

Plus d’espoir de vie, la souffrance, la détresse, envahi tout son être, plus de place pour la lumière les ténèbres son t’arrivée pour assombrir ces entrailles devant la brutalité et la radicalisation de mort. Il n’y a plus rien affaire pour inverser le processus, attitude normale de la veuve.

Jésus.

Va agir, en donnant l’ordre réveille-toi.

Tous furent saisis de crainte, et ils rendaient gloire à Dieu en disant, Un grand prophète est levé parmi nous et Dieu a visité son peuple. Et ce propos sur Jésus se répandit dans toute la Judée et dans toute la région. Verset 16 et 17.

Dans 1 Rois chapitre 17, les énoncés 17 à 24, nous raconte une histoire similaire d’Elie et une femme.

le fils d’une femme, propriétaire d’une maison, tomba malade. Sa maladie fut si violente qu'il ne resta plus de souffle en lui. La femme dit à Elie Qu'y a-t-il entre moi et toi, homme de Dieu. Tu es venu chez moi pour rappeler ma faute et faire mourir mon fils. Il lui répondit par geste de paix, Donne-moi ton fils Il le prit des bras de la femme, le porte dans la chambre haute où il loge, et le coucha sur son lit. Elie invoqua le Seigneur en disant Seigneur, mon Dieu, veux-tu du mal même à cette veuve chez qui je suis venu en émigré, au point que tu fasses mourir son fils Elie s'étendit trois fois sur l'enfant et invoqua le Seigneur en disant: Seigneur, mon Dieu, que le souffle de cet enfant revienne en lui. Le Seigneur entendit la voix d'Elie, et le souffle de l'enfant revint en lui. Elie prend l'enfant, le descend de la chambre haute dans la maison, et le donne à sa mère, Regarde Ton fils est vivant. La femme dit à Elie, Oui, maintenant, je sais que tu es un homme de Dieu, et que la parole du Seigneur est vraiment dans ta bouche.

Le contexte lointain de notre texte, me fait poser deux Questions,

La première, quel est l’impact d’évangélisation devront nous faire aujourd’hui à partir de notre contexte ?

La deuxièmes, comment pourrons-nous évangélisé les vivants que nous croisant sur nos chemins ?

Les deux questions me semble à l’actualité, parce que l’église a besoin des évangélistes des jeunes garçons et filles, pour pouvoir assurer la transmission de la Bonne Parole, l’évangile.

Perspective.

Le Christ à donner, l’ordre réveil-toi.

Et si on fait une perspective de l’évangélisation de l’église, on va essayer faire à l’approche de la lettre de Paul aux Galates chapitres 1, les énoncés de 11 à 19 La révélation du Fils de Dieu et la mission de Paul Car, je vous le déclare, frères cet Evangile que je vous ai annoncé n'est pas de l'homme; et d'ailleurs, ce n'est pas par un homme qu'il m'a été transmis ni enseigné, mais par une révélation de Jésus Christ. Car vous avez entendu parler de mon comportement naguère dans le judaïsme avec quelle frénésie je persécutais l'Eglise de Dieu et je cherchais à la détruire je faisais des progrès dans le judaïsme, surpassant la plupart de ceux de mon âge et de ma race par mon zèle débordant pour les traditions de mes pères. Mais, lorsque celui qui m'a mis à part depuis le sein de ma mère et m'a appelé par sa grâce a jugé bon de révéler en moi son Fils afin que je l'annonce parmi les païens, aussitôt, loin de recourir à aucun conseil humain ou de monter à Jérusalem auprès de ceux qui étaient apôtres avant moi, je suis parti pour l'Arabie, puis je suis revenu à Damas. Ensuite, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas et je suis resté quinze jours auprès de lui, sans voir cependant aucun autre apôtre, mais seulement Jacques, le frère du Seigneur.

Crie.

Psaume 30

1 chant pour la dédicace de la maison de David. 2 Je t'exalte, Seigneur, car tu m'as repêché; tu n'as pas réjoui mes ennemis à mes dépens. 3 Seigneur mon Dieu, j'ai crié vers toi, et tu m'as guéri; 4 Seigneur, tu m'as fait remonter des enfers, tu m'as fait revivre quand je tombais dans la fosse. 5 Chantez pour le Seigneur, vous ses fidèles, célébrez-le en évoquant sa sainteté 6 Pour un instant sous sa colère, toute une vie dans sa faveur. Le soir s'attardent les pleurs, mais au matin crie la joie. 7 Et moi, tranquille, je disais Je resterai inébranlable. 8 Seigneur, dans ta faveur, tu as fortifié ma montagne. Mais tu as caché ta face, et je fus épouvanté. 9 Seigneur, j'ai fait appel à toi; j'ai supplié le Seigneur 10 Que gagnes-tu à mon sang et à ma descente dans la fosse La poussière peut-elle te rendre grâce Proclame-t-elle ta fidélité? 11Ecoute, Seigneur par pitié Seigneur, sois mon aide 12Tu as changé mon deuil en une danse, et remplacé mon sac par des habits de fête.13Aussi, l'âme te chante sans répit; Seigneur mon Dieu, je te rendrai grâce toujours.

Frères et Sœurs

Pour dire en une seule phrase, ce que vous avez entendu plusieurs pistes sont possibles, une piste me semble apriori, Vie en Chemin. Terrain d’évangélisation, de l’évangéliste qui chemine partout, les quartiers, les résidences, les foyers, et autres endroits par le monde, une église en chemin, est une église en mission, une église qui n’est pas en chemin, est une église fonctionnaire, une église qui marche, est une église qui rayonne comme le soleil, la pluie qui arrose les champs, pour pouvoir allumer les couleurs de l’arc-en-ciel.

Parce que le soleil est le centre de tout un système qui soutient, organise et vivifie. Si le mouvement du soleil est considéré comme l'image même de la vie, c'est justement parce que le centre maintient cet équilibre merveilleux. Le soleil disparaîtrait de la place qui est la sienne, au centre, ce serait le chaos. Et il en est de même pour notre vie intérieure tant que nous n'avons pas un centre qui maintient, qui équilibre et coordonne les mouvements de la périphérie, c'est-à-dire nos pensées, nos sentiments, nos actes, nous ne pouvons pas avoir une vie et une activité, constructives.

Comme la pluie, Dieu nous donne toutes ses bénédictions, mais si nous Lui fermons notre cœur, nous ne les recevrons pas. Pourquoi ouvrir notre cœur à Dieu? En réalité, Dieu n'a pas besoin de notre amour, mais Il a construit l'homme de telle sorte que c'est lui qui a besoin d'aimer Dieu, c'est-à-dire de s'ouvrir pour qu'Il puisse pénétrer en lui. S'il ne s'ouvre pas ou s'il préfère rester dans les ténèbres, bien sûr il est libre, Dieu le laisse faire. Nous dirons, D'accord, Il le laisse faire, mais Il est irrité et Il le punit. Dieu a bien d'autres choses à faire que de punir ou de récompenser les humains. C'est eux qui, par leur attitude bonne ou mauvaise, déclenchent dans leur cœur et dans leur âme des états harmonieux ou désharmonieux, qui leur font penser que Dieu les protège et leur sourit, ou bien les abandonne et les punit.

L’évangéliste en chemin est protégé par la grâce de notre Seigneur Esaïe 54, 17 Toutes armes forgées contre toi sera sans effet; et toute langue qui s'élèvera en justice contre toi, tu la condamneras. Voilà le patrimoine des serviteurs du Seigneur, la justice qui leur vient de moi déclaration du Seigneur. (SGD Révisée de 2002)

L’autre version, Tout instrument (de guerre) fabriqué contre toi Sera sans effet, Et toute langue qui s'élèvera en justice contre toi, Tu la convaincras de méchanceté. Tel est l'héritage des serviteurs de l'Éternel, Telle est la justice qui leur vient de moi, Oracle de l'Éternel. (Nouvelle version révisée SGD, La Colombe 1978).

Chemin en Vie, est l’axe des actions énumérer pour partager la gloire de notre Seigneur, en 1, le fils de la veuve, ramener en vie, en 2 Jésus, réveil toi, en 3 Elie, mon Dieu, veux-tu du mal même à cette veuve, en 4 Paul, je vous le déclare, frères cet Evangile que je vous ai annoncé n'est pas de l'homme, en 5 le Psaumes, Seigneur mon Dieu, j'ai crié vers toi, et tu m'as guéri. Comment pourrons-nous dire en un seul mot ces énumérations ?

Harmonie

C'est le divin en nous, il éclaire le sens de la vie, donne la joie et stimule le désir de travailler pour l'avenir. Consacrez chaque jour quelques minutes à penser comment le monde entier formera un jour une grande famille dont tous les membres s'aiment, se comprennent, se sourient. Oui, il y a tellement de bonnes choses auxquelles on peut penser pour le bonheur du genre humain Que toute la terre chante et danse… Que toute la terre va le matin voir le lever du soleil, pour le moment un peu difficile de voir. Toute la terre adresse un hymne de joie et de reconnaissance au Créateur. N'est-il pas merveilleux de s'occuper de cela, au lieu de penser à tellement d'autres choses péjoratif et égoïste.

Ps 19, 5 Leur harmonie éclate sur toute la terre et leur langage jusqu'au bout du monde. Là-bas, Dieu a dressé une tente pour le soleil.

Teraì òr

Partager cet article

Repost 0
Published by Mapuanga terai - dans Aòraa
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Mapuanga terai
  • Le blog de Mapuanga terai
  • : E parau no te faaìte i te mau tïtauraa e hinaarohia ra i te taata ia noaa i te tiàturiraa i te Atua te Vai Nei Au O vau e Vai nei. Te mau manaò i päpaìhia no te turaì ia i te mau feruri ia tià i te taatoàraa i horoà i te faufaa e vai i roto i te reira e te reira, no te mea te vai nei te turämaraa no te tautururaa i te mau faanahoraa e au no te faaaàno te parau.
  • Contact

Recherche

Liens